séances avec Virginie

Virginie a peur de prendre des chemins qu'elle ne connait pas.

Virginie est une femme d'une cinquantaine d'années qui a pratiquement toujours connu des problèmes pour se rendre en voiture sur des lieux qu'elle ne connait pas. Pour cela elle essayé différentes thérapies dont le TCC (La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une thérapie brève, validée scientifiquement, qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité). et le TIPI (Tipi est une approche simple, rapide et très efficace pour désactiver les difficultés émotionnelles et comportementales) sans aucun succès. Elle est désespérée et continue donc à chercher une thérapie qui arriverait à la guérir.

 

Première séance

Pour le dessin elle commence par le bas à droite et remonte vers le haut à gauche. Avec un pastel gras de couleur bleue plutôt foncé, elle fait une centaine de traits dans toutes les directions mais qui partent d'un point central. elle rajoute des couleurs toujours sous forme de traits du orange puis du vert du jaune puis elle termine par le rouge qui cerne vraiment les traits. plus sous forme d'aplats. Finalement,  c'est un feu qui prend la page entière. On peut plutôt parler de brasier.​

L'analyse du dessin me révèle qu'elle n'est qu'une illusion d'elle même. Sur le dessin elle n'est présente nulle part : pas d'élément au centre. Elle semble se cacher derri-ère ces traits d'émotion et de colère, Elle se cache derrière cet énorme feu qui l'empêche de vivre, d'être qui elle est. Une énergie énorme se dégage de ce dessin.

J'ai l'intuition que sa vie disparait d'abord au profit de ses parents. Cela lui parle bien.

Elle me raconte alors son histoire. 

Lorsqu'elle avait 6 ans son père a reçu un coup de fusil lors  d'un règlement de compte en Corse. elle n'a jamais été dupe et a bien compris ce qu'il s'était passé. Son père n'existe plus réellement. Il a subi un tel choc émotionnel. qu'il ne vit plus. Il a été complètement détruit psychologiquement . Sa mère a pleuré et pleure encore. pleure  Alors forcément une petite fille des 6 ans à qui on essait de cacher la vérité mais qui comprend tout subit de graves séquelles tant que ces blessures ne sont pas guéries. Elle est sous l'émotion comme sa mère, comme son père.

Elle parle de son problème en voiture. Elle est bien consciente du fait que celui-ci est un voile à des tas d'autres problèmes.

Elle a eu un enfant d'un homme qui l'a abandonnée lorsque le petit avait 3 ans. Depuis elle a retrouvé quelqu'un mais elle a peur de le perdre également.

 

Elle note que c'est depuis cette rencontre qu'elle n'ose plus plus prendre le volant pour aller dans des lieux inconnus. Je lui fais remarquer que les traits qu'elle a dessiné de façon embrouillé c'est cela : comme au volant elle ne veut pas prendre un chemin de travers dans sa vie elle ne veut surtout pas faire d'écart et qui à ne pas exister sauver son couple. Elle n'ose s'"aventurer" de peur de mettre un terme à sa relation. Elle ne doit dévier aucunement sinon, comme le montre le dessin, elle fonce vers l'enfer.  Elle est perdue dans sa vie.Elle ne repose sur rien. Elle n'a pas de fondations. Son père "n'existe plus", le père de son fils l'a quittée... 

A ce moment là, elle m'arrête et me dit que c'est la première fois en je ne sais combien d'années de thérapie qu'on lui dit cela !

Elle ne pense qu'à une seule chose rester en couple C'est son seul objectif. Si elle ne suit pas le chemin qu'elle s'est imposée, elle risque de perdre son mari. Elle vit avec cette peur. Ne plus être tournée vers l'enfer. Elle veut se libérer de cette peur de trahison qui l'empêche d'être elle.

Suite aux attentats en janvier et en novembre 2015 ce feu (ses souffrances) a été ravivé. Feu mélé au sang versé par son père.

Son dessin est très représentatif de l'état actuel du monde. Il peut être représentatif de l'humanité qui fonce droit vers l'enfer.

Dessin monique redim480

Voilà ce qu'elle ressent lorsqu'elle brûle : De la colère /rage est venue en déchirant en mille morceaux cet enfermement subi. C'est ca que j'ai brûlé, ce bouchon que obstruait la passage. Ensuite, sentiment de paix, d'allègement, d'ouverture, d'horizon que se déagage et ... à cet instant de ne plus être seule dans la difficulté. (grâce à toi )

Elle va accueillir la lumière 

Il faut qu'elle retrouve SON chemin. Qu'il soit droit . Qu'elle arrête de se tourner vers le passé et de se torturer avec..

Accueillir la JOIE cette forte énergie qu'elle a en elle.

D'un commun accord nous décidons que la prochaine fois nous élargirons notre champs d'action de guérison à un cercle plus grand pouvant inclure d'abord ses parents puis pourquoi pas un peu plus tard l'humanité tout entière... Cela est très prétentieux !

 

En rentrant de chez elle j'ai vu un nuage vraiment bizarre. Je voulais le prendre en photo à tout prix. Il me paraissait vraiment étrange. (Cela ne m'arrive que rarement de prendre des nuages en photo). Je n'arrivais pas à trouver un endroit pour m'arrêter et plus j'avançais plus le nuage s'étiolait, devenait léger. Enfin j'ai pu m'arrêter.

 

Nuage noir 2 12 2015 redim480Nuage noir gros

 

Ce n'est que un peu plus tard en montrant la photo de ce nuage que j'ai vu la similitude entre le dessin et cette forme ... Un oiseau de mauvaise augure qui se dirige droit sur la terre. En cette période de trouble où l'Homme est fou cela me montre à quel point chacun d'entre nous peut envoyer de l'amour à l'univers et est capable de stopper dans son élan l'oiseau noir qui risque de s'abattre sur nous. Cela nous montre bien à quel point nous sommes aidés et que nous avons notre rôle à jouer pour transformer cet aigle noir en colombe de la paix. J'ai trouvé cela magnifique comme signe d'espoir.

Merci l'Univers ! 

 

 

Deuxième séance

Quinze jours après.

Pendant ces 15 jours Virginie s'est sentie beaucoup plus légère. Elle a l'impression que le bouchon a sauté. elle ressent néanmoins de la colère vis à vis d'elle même. Elle contrôle tout et trop. Ce sentiment de colère est nouveau pour elle. Elle ne fait pas corps avec elle même. Auparavant elle s'autorisait à vivre avec la tristesse. Pour se conformer depuis son enfance elle n'est pas elle même. Dès sa jeunesse elle aurait dû se mettre en colère. Virginie n'existait plus par rapport à ses parents. Elle veut faire pétiller toute l'énergie qu'elle a en elle. Elle voudrait trouver ce qui peut l'habiter, Ce qu'elle a au fond d'elle.

 

Elle commence son dessin avec un vert kaki et du marron. Elle commence un arbre.La feuille qui lui parrrassait immense lui semble trop petite tout d'un coup. On rajoute une feuille en haut .Elle a besoin d'espace. Sinon elle étouffe. Son dessin peut à un moment ressembler à des flammes.

Et soudain au beau milieu de cet arbre triste elle prend des pastels secs de couleur rose et orange et dessine une magnifique boule. Oh comme cela m'a fait du bien ! J'ai respiré en même temps qu'elle ! Enfin de la légéreté de la douceur dont elle avait besoin. Elle écrit même son prénom...

 

Dessin monique 2 redim480

 

Autant le haut fait du bien il n'en n'est pas de même pour le bas. Virginie est d'accord pour le déchirer après avoir compris ce qu'il représentait (manque d'ancrage, saleté, vision négative sur elle du passé...) Elle se concentre pour sentir le moment où elle doit déchirer. Comme une furie elle déchire le bas la feuille et là miracle une échencrure en forme de coeur apparait ! 

 

Dessin monique dechire en bas redim480

Elle brûle cette partie marron en conscientisant que c'est le manque de reconnaissance dans son enfance.

On rajoute une autre feuille et là elle dessine de belles racines de couleur et le coeur !

20160120 143529

 

Il faut qu'elle essaye de ressentir cette énergie de vie terrestre. qu'elle aille puiser la douceur, la chaleur, l'amour. Elle ressent alors qu'elle est en lien avec sa mère.

Je lui propose de canaliser son énergie de vie à l'intérieur de son corps de sentir. C'est comme une route droite sur laquelle elle doit reter.

Je lui donne l'exercice de la rose la méditation d'Assagioli à faire en regardant son beau dessin plein d'espoir.

La prochaine séance nous rentrerons dans un dessin plus figuratif.

 

Troisième séance

 

Je suis déçue car Virginie n'a pas pris au sérieux l'exercice de la rose ... 

Je lui propose de trouver des appuis pour mieux pouvoir se développer.

Elle a besoin de dessiner quelque chose de concret, de plus figuratif afin d'intégrer à l'intérieur même de ses cellules le fait de pouvoir se mouvoir elle -même avec sa voiture et d'aller là où elle le souhaite.

Elle commence son dessin assez bas dans la feuille : la notion de liberté dans l'espace n'est pas encore assimilée.

La voiture rouge prouve au contraire qu'elle a la volonté d'y arriver. Mais 2 choses :

l'hostilité du paysage avec des sapins qui ressemblent plus à des silhouettes menaçantes 

Et des chevaux qui resemblent plus à des loups qui foncent droit sur elle pour la dévorer.

J'y vois la symbolique du petit chaperon rouge qui est menacé si il se promène seul dans la forêt.

Même si elle a dessiné un personnage dans la voiture celui-ci n'est pas assez figuratif et il semble perdu au milieu de cette grosse voiture. De  plus, sa voiture semble flotter. Par contre, la voiture se dirige vers la lumière. Un rayon de lumière lie déjà la voiture au soleil.

20160120 152331

 

Virginie veut garder quelques éléments de son dessin : la voiture rouge qu'elle dessinera plus petite dans un paysage plus accueillant ; le personnage mieux dessiné : la lumière et surtout le symbole du cheval comme animal qu'elle pourra imaginer l'accompagner dans ses futurs déplacements.

Elle brûle donc celui-ci et dessine :

20160120 161550

Les fleurs représentent pour elle des notes de musique. elle est donc accompagnée par une nature luxuriante, de la musique. Elle a besoin de beauté extérieure pour être belle à l'intérieur. Ainsi elle a confiance et elle sait qu'elle peut y arriver.

Le cheval est au début pas assez colorié et en plus avec des couleurs irréelles : bleu et orange.. Je lui propose de le colorier davantage pour réellement sentir sa présence et son existence à ses côtés.

Ainsi me dit-elle "je me sens forte de tout l'extérieur". Elle peut respirer et cheminer en paix .... vers la maison d'une de ses amies vers laquelle elle souhaite se rendre seule.

Quatrième séance

Virginie n'a pu prendre sa voiture. La force qu'elle a rzessenti s'est vite évanouie. Pourquoi ??

Elle ressent le désir de faire un bouclier pour se protéger des agressions extérieures.

Bouclier monique

Je lui propose de découper pour aller voir ce qui se cache derrière ces 10 

Bouclier decoupe

Elle écrit des mots positifs mais également des mots tels que mort, peurs etc... On comprend que c'est pour les ACCEPTER. C'est à dire que désormais Virginie a compris que son passé de souffrances lui permet de se construire et d'être ce qu'elle est aujourdhui.

Bouclier transforme en fleur

et là le bouclier se transforme en fleur.

 

Suite à cette séance j'ai été surprise de recevoir un mot de sa part  me disant qu'elle avait un réaction très forte avec des vomissements etc.

Elle n'y voyait que du positif !

Mais a-telle eu la volonté suffisante pour prendre le volant ?

Voir mon article sur la volonté.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×